Soucieuse de promouvoir les travaux scientifiques pluridisciplinaires, la Fondation Auschwitz attribue annuellement, depuis 1986, un « Prix Fondation Auschwitz » et, depuis 2002, un « Prix Fondation Auschwitz – Jacques Rozenberg » – en hommage à toutes les victimes des camps de concentration et d’extermination nazis – pour récompenser des recherches originales et inédites sur les processus historiques, sociaux, politiques, économiques, culturels et idéologiques qui ont engendré des crimes de masse, des crimes contre l’humanité et des génocides.

À partir de 2012-2013, la Fondation Auschwitz offre, en plus des deux Prix, une « bourse de recherche » annuelle.
Tous trois sont d'un montant de 3 125 €.

 

jacques-rozenberg-1998-enclos-des-fusilles-auschwitz
Jacques Rozenberg - 1998 - Auschwitz

Les deux Prix visent essentiellement des travaux universitaires de haut niveau : doctorats, masters et recherches. Les jurys interuniversitaires appelés à délibérer sur ces travaux sont composés de professeurs d’universités belges et étrangères, de chercheurs spécialisés dans les thématiques traitées et de membres du Conseil scientifique de la Fondation Auschwitz.

Outre l’attribution de ces Prix, la Fondation Auschwitz se réserve la faculté de conclure une convention de recherche avec un ou plusieurs auteurs dont le travail non primé a retenu l'attention du jury. À cet effet, elle peut allouer une petite aide financière permettant de soutenir l'intéressé dans la poursuite de ses recherches en fonction des remarques formulées par le jury.


Les Prix de la Fondation Auschwitz ont été attribués pour l’année académique 2017-2018 aux chercheurs suivants :

  • Le « Prix Fondation Auschwitz » a été attribué à Madame Yasmina ZIAN pour son travail intitulé Un antisémitisme latent ? La criminalisation du Juif de Cureghem par la Sûreté publique et ses institutions partenaires (1880-1930), thèse de doctorat en histoire contemporaine, Université libre de Bruxelles et Technische Universität Berlin, 2017-2018.

  • Le « Prix Fondation Auschwitz – Jacques Rozenberg » a été attribué à Monsieur Antoine BURGARD pour son travail intitulé « Une nouvelle vie dans un nouveau pays. » Trajectoires d’orphelins de la Shoah vers le Canada, 1947-1952, thèse de doctorat en Histoire, Université du Québec à Montréal / Université Lumière Lyon 2, 2017.

  • Selon l'article 4 du règlement, le Conseil d’Administration de la Fondation Auschwitz a alloué, dans le cadre d’une Convention de recherche, un subside pour la rédaction d’un article à publier dans notre Revue Témoigner entre histoire et mémoire ou sur notre site internet à :
    • Juliane RENETZEDER, Legitimistischer Widerstand gegen den Nationalsozialismus in Tirol. Eine Analyse von Sondergerichtsakten im Kontext des nationalsozialistischen Repressionsapparats, Diplomarbeit, Masterstudium Geschichte, angestrebter akademischer Grad, Magistra der Philosophie (Mag. phil.), Lehramtsstudium, UF Deutsch, UF Geschichte, Sozialkunde und politische Bildung, Universität Wien, 2017.
    • Audrey BARDIZBANIAN, Après la Shoah : écritures de la trace dans les œuvres de Jonathan Safran Foer, Daniel Mendelsohn et Art Spiegelman, thèse de doctorat en Études anglophones, Université Paris IV-Sorbonne. École doctorale IV : Civilisations, cultures, littératures et sociétés, 2017.

  • La « Bourse de recherche de la Fondation Auschwitz » a été attribuée à Monsieur Lior BECKER pour son projet de thèse de doctorat intitulé A Mention to Those Who Were not Mentioned - The Alternative Holocaust Memory of Yizkor Books, PhD candidate in history, in the History Department, Uppsala University, Sweden - The Hugo Valentin Center for Holocaust and Genocide Studies.

La séance académique de remise des Prix se déroulera, en présence des plus hautes autorités académiques et politiques du pays, le lundi 22 octobre 2018 à 18 heures à l’Hôtel de Ville de Bruxelles.