tr 1000 2015

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi

Avec le soutien également de la Commission européenne

eu europe for citizens logo sm

 

Le Train des 1 000 a quitté les quais de la gare de Bruxelles midi le 5 mai 2015, faisant des haltes sur le trajet : Namur, Wasserbillig (Luxembourg), Daermstadt (Allemagne) pour y emmener quelque 1 000 jeunes européens venant d’une dizaine de pays (Belgique, Portugal, France, Italie, Hongrie, Estonie, Croatie, Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg, République tchèque).

Avant le départ, les jeunes participants ont pu assister à une cérémonie dans le hall de la gare, en présence de Sa Majesté le Roi Philippe.

Le 8 mai, journée anniversaire de la victoire sur l’Allemagne nazie, les participants ont assisté à une importante cérémonie internationale en présence de Martin Schulz, Président du Parlement européen, et invité par les organisateurs pour la circonstance. Une fleur a également été déposée par chaque participant au Monument international en regard de la stèle de son pays.

Le 10 mai, les participants rentraient chez eux, en Belgique, au terme d’un voyage qui avait duré une trentaine d’heures.


 

Cérémonie de départ et conférence de presse
Elles ont permis de réunir 600 personnes dont 492 venaient de toute la Belgique ainsi que 17 de France, 55 du Portugal, 21 d'Italie, 8 de Croatie, 1 d'Estonie, 6 de Hongrie.
L'événement a eu lieu à Bruxelles, le 5 mai 2015.
Le départ était précédé d'une importante cérémonie rehaussée par la présence de Sa Majesté le Roi Philippe, qui avait particulièrement exprimé le souhait de rencontrer les jeunes lors du départ. En outre, la cérémonie fut également rehaussée de la présence de la Ministre de la Mobilité, Jacqueline Galand, représentant le Premier ministre, du Ministre-Président de la Communauté française, Rudy Demotte, du Ministre de la Défense, Steven Vandeput, ainsi que d’autres autorités politiques (Charles Picqué, André Flahaut...).

 

Visite d'Auschwitz
Elle a permis de réunir 938 personnes dont 726 venaient de Belgique, 17 de France, 25 du Grand Duché du Luxembourg, 55 du Portugal,79 d'Allemagne, 6 de Hongrie, 8 de Croatie, 21 d'Italie et 1 d'Estonie.
L'événement a eu lieu à Auschwitz, en Pologne, le 7 mai 2015.
Les participants ont été guidés par des guides professionnels du mémorial d'Auschwitz, chacun dans sa langue. Certains ont pu rencontrer un rescapé qui a apporté son témoignage sur les lieux mêmes de sa déportation.

 

Opéra Brundibar
Il a permis de réunir 938 personnes.
L'événement a eu lieu à Cracovie, le 7 mai 2015.
À l'origine, l'opéra a été créé et composé dans le camp de concentration de Theresienstadt, en République tchèque et y a été joué pour la première fois. Interprété par des musiciens juifs et chanté par des enfants et adolescents juifs, il a été réécrit par des musiciens rescapés. Les participants au Train des 1 000 ont pu assister à la représentation de cet opéra interprété par des enfants et joué en même temps qu'une projection sur les murs d'images d'époque accompagnées d'explications historiques en français, anglais, néerlandais et allemand.

 

Visite de Birkenau
Elle a permis de réunir 938 personnes.
L'événement a eu lieu à Birkenau, le 8 mai 2015.
Cette visite a permis de concrétiser tous les éléments entrevus lors de la phase préparatoire au projet et de donner un visage à l'Histoire.

 

Concert de Kroke
Il a permis de réunir 938 personnes.
L'événement a eu lieu à Cracovie, le 8 mai 2015.
Il s'agit d'un concert de musique juive Klesjmer, interprété par un groupe polonais, Kroke. C'est une musique envoûtante et particulière qui exprime une profonde nostalgie pour la culture musicale juive et pour un monde à présent disparu.

 

Cérémonie internationale du 8 mai
Celle-ci a permis de réunir 960 personnes dont 727 venaient de Belgique, 17 de France, 25 du Grand Duché du Luxembourg, 55 du Portugal, 81 d'Allemagne, 6 de Hongrie, 10 de Croatie, 21 d'Italie, 1 d'Estonie et 17 de Tchéquie.
L'événement a eu lieu à Birkenau, le 8 mai 2015.
Il s'agissait d'une commémoration en l'honneur du 70e anniversaire de la victoire de la démocratie sur le nazisme et le fascisme. Les personnes présentes ont pu entendre les allocutions de rescapés ainsi que de Martin Schultz, Président du Parlement européen.
Les 1 000 personnes présentes ont chacune déposé une rose sur les stèles du Monument international à Birkenau. Symboliquement, chaque fleur représentait un hommage à 1 000 victimes (on dénombre plus d’un million de victimes du génocide perpétré par les nazis à Birkenau).