Sommaire et résumés du n° 116 - Fondation Auschwitz
Accueil

Philippe Mesnard (Rédacteur en chef) : Éditorial :  La gloire et la culture, à propos de l’élection de « Miss Holocaust »


Dossier : Voyages mémoriels

Dirigé par Frédéric Crahay

  • Frédéric Crahay (Histoiren, Mémoire d'Auschwitz ASBL) : Présentation

  • Laurence van Ypersele (Université catholique de Louvain) : Tourisme de mémoire, usages et mésusages : le cas de la Première Guerre mondiale
    Les ruines et les champs de bataille de la Première Guerre mondiale vont immédiatement devenir des allégories du corps des combattants et de la douleur de la nation. Diffusée par la propagande, les images du désastre accusent l’ennemi et deviennent le symbole visible du sacrifice national. Mais c’est au lendemain du conflit que le tourisme se déploie vraiment et selon des logiques à la fois différentes et ambiguës : les familles et les anciens combattants viennent en pèlerinage sur les lieux où sont tombés les leurs, les curieux viennent confronter leur imagination à la réalité des lieux parfois de manière malsaine, tandis que les sinistrés espèrent pouvoir reconstruire plus vite leur lieu de vie grâce à l’apport de ces pèlerins et de ces curieux.

  • Sarah Hodgkinson (University of Leicester, England) : The concentration camp as a site of ‘dark tourism’
    Cet article se penche sur le marché croissant du tourisme à destination des anciens camps de concentration nazis. Il passe en revue la littérature récente sur le « dark tourism » et applique ce concept aux visites des camps de concentration, en se concentrant sur les motivations variées des visiteurs de ces sites et le rôle des anciens camps comme sites d'éducation, de mémoire et de tourisme. Un accent particulier est mis sur le site mémoriel et le musée de Dachau et le travail de terrain récent de l'auteur en Allemagne et en Autriche.

  • Pierre-Jérôme Biscarat (Maison d’Izieu) : Dix ans de voyages pédagogiques à Auschwitz : bilan critique

  • Jean-François Forges (Historien) : Visiter Auschwitz
    La visite d’Auschwitz est un complément du cours d’histoire et doit tenir compte de plusieurs réalités : un camp de concentration et un centre de mise à mort des Juifs, étroitement imbriqués et dont l’espace historique dépasse largement l’espace mémoriel. Le sens des restes archéologiques peut être éclairé par les nombreux documents de la Direction des constructions d’Auschwitz. Le travail pédagogique doit équilibrer la rigueur historique et l’émotion.

  • Frediano Sessi (Université de Mantoue), Carlo Saletti : Visiter Auschwitz : une proposition de voyage mémoriel. Histoire du site, histoire du musée et histoire des mémoires comparées

  • Steffen Hänschen (Bildungswerk Stanislaw Hantz e.V.) : Studiereizen van het Bildungswerk Stanislaw Hantz naar de kampen van de Aktion Reinhardt

  • Geoffrey Grandjean (Université de Liège) : Les jeunes et les voyages mémoriels à Auschwitz-Birkenau. Quelle place pour une perspective politologique ?
    De nombreux jeunes Belges visitent les camps de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Quelles sont leurs opinions ? Que peut-on en retirer du point de vue de la science politique ? En explorant les discours des jeunes, cette contribution présente les trois ressources pouvant être mobilisées lors de l’apprentissage du génocide des Juifs.

  • Bibliographie et sitographie sélectives

 

Portfolio

  • Philippe Mesnard (Rédacteur en chef) : Vichy / Mont-Mouchet

 

Varias

  • Gabriel Raichman (IAD, Louvain-la-Neuve) : Au-delà d’une morale de la représentation, un nouveau rapport à la mémoire
  • Mylène Herry (Framespa UMR 5136 (CNRS), Toulouse Le Mirail II) : Dire et écrire le massacre dans Ayataki de Sócrates Zuzunaga Huaita

Librairie

  • Leïb Rocheman, À pas aveugles de par le monde, trad. du yiddish par Rachel Ertel, Paris, Denoël, 2012, 831 p.
    Compte-rendu par Judith Lindenberg, EHESS
  • José Gotovitch, Du Communisme et des communistes en Belgique. Approches critiques, Bruxelles, Aden, 2012, 433 p.
    Compte-rendu par Michel Enaudeau, journaliste
  • Laurent Veray, Les Images d’archives face à l’histoire. De la conservation à la création, Chasseneuil-du-Poitou, CNDP (Coll. Patrimoine références), 2011, 319 p.
    Compte-rendu par Chrystel Jeandot, Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle
  • Timothy Snyder, Terres de sang. L’Europe entre Hitler et Staline, trad. de l’anglais par Pierre-Emmanuel Dauzat, Paris, Gallimard, 2012, 705 p.
    Compte-rendu par Anne Roche, Université Aix-Marseille
  • Boris Cyrulnik, Sauve-toi, la vie t’appelle, Paris, Odile Jacob, 2012, 291 p.
    Comte-rendu par Corinne Benestroff, Université Paris 8
  • Sarah Gensburger (dir.), C’étaient des enfants. Déportation et sauvetage des enfants juifs à Paris, Paris, Skira / Flammarion (Coll. Les expositions de l’Hôtel de Ville de Paris), 2012, 125 p.
    Georges Garel, avec la participation de Katy Hazan, Le sauvetage des enfants juifs par l’OSE, Paris, Le Manuscrit / Fondation pour la Mémoire de la Shoah (Coll. Témoignages de la Shoah), 2012, 347 p.
    Compte-rendu par Dina Catenaro-Catenaro, Université de Bologne
  • Alan Riding, Intellectuels et artistes sous l’occupation. Et la fête continue, Paris, Flammarion (Coll. Champs Histoire), 2013, 440 p.
    Compte-rendu par Anne Roche, Université Aix-Marseille
  • Patrick Cabanel, Histoire des Justes en France, Paris, Armand Colin, 2012, 414 p.
    Compte-rendu par Léon Strauss, Université de Strasbourg

Quelques-uns de nos projets

 
Nos activités sont soutenues par :logo loterie fr logo_fwb   cocof   logo_bnb_fr       Nous sommes membre du BCH : 

Contact

Fondation Auschwitz – Mémoire d'Auschwitz ASBL
Rue aux Laines, 17 boîte 50 – B-1000 Bruxelles
   +32 (0)2 512 79 98
   info@auschwitz.be
Bureaux ouverts du lundi au vendredi de 9 h 30 à 16 h,
accès de préférence sur rendez-vous.
twfbytin

Devenir membre

Pour devenir membre de l'ASBL Mémoire Auschwitz, participer à ses activités et soutenir ses actions, il suffit de nous contacter et de verser la somme de 40,00 € sur le compte IBAN : BE55 3100 7805 1744 – BIC : BBRUBEBB.
Tout don supérieur à 40 € donnera lieu à une exonération fiscale pour les contribuables belges.

S'abonner

à notre newsletter en français
captcha 
J'accepte la Politique de confidentialité