Fondation Auschwitz - Analyses et études de 2019
Analyses et études de 2019
ANALYSES
  • Brecht Capiau : Kivu : une excursion graphique vers le cœur sombre de l’Afrique (PDF)
  • Le Kivu, province de l'est de la République démocratique du Congo, est ravagé depuis plus de vingt ans par les luttes incessantes, conséquences de la ruée vers le coltan, un minerai indispensable à la fabrication des smartphones et des ordinateurs portables. La bande dessinée Kivu, signée Christophe Simon et Jean Van Hamme, revient sur cette terrible réalité.

  • Frédéric Crahay (Mémoire d'Auschwitz ASBL) : Les commémorations de 2019-2020, un souvenir à manipuler avec précaution ? (PDF)
  • Les commémorations de la libération de la Belgique du joug nazi, commencées en septembre 2019 se prolongeront jusqu’en mai 2020. Après celles du centenaire de la Première Guerre mondiale pendant quatre années, le public ne frise-t-il pas une overdose commémorative ? La Seconde Guerre mondiale étant plus idéologique que la Première, la tâche semble plus ardue, car les blessures ne sont pas oubliées. La Question royale, la collaboration, l’extrême droite, sont des sujets qui n’ont pas fini de faire débat dans notre Belgique fédérale. Commémorer sereinement une guerre complexe qui a laissé tant de séquelles, est-ce possible ?

  • Nathalie Peeters (Mémoire d'Auschwitz ASBL) : République dominicaine refuge pour les Juifs victimes des persécutions nazies (PDF)
  • L’histoire des Juifs qui fuient le Reich allemand après l’arrivée au pouvoir des nazis est un immense kaléidoscope de destins croisés, souvent brisés, de dizaines de milliers de familles parties sur les routes de l’exil. La plupart se réfugient dans les démocraties voisines, en Amérique – du Nord et du Sud – ou en Palestine. Quelques récits dramatiques de cette époque sont restés cristallisés dans les mémoires, comme celui du Saint-Louis et son millier de réfugiés chassé de port en port. D’autres, presque tombés dans l’oubli, méritent cependant d’être remémorés. L’histoire de ceux qui ont trouvé refuge en République dominicaine est peu connue.

  • Nathalie Peeters (Mémoire d'Auschwitz ASBL) : Faux témoin. Le cas de Misha Defonseca (PDF)
  • En 1997, un petit éditeur américain, Mt. Ivy Press, publie A Mémoire of the Holocaust Years. Dans cet ouvrage, Misha Defonseca relate son incroyable histoire, celle d’une petite fille juive âgée de huit ans durant la Seconde Guerre mondiale. En 1941, l’enfant part à la recherche de ses parents déportés à l’Est et parcourt 3 000 kilomètres. Elle est adoptée par une meute de loups... Le livre est présenté comme un récit autobiographique. En 2008, la vérité explose. Rien de tout cela n’est vrai, il s’agit d’une gigantesque supercherie.

  • Nathalie Peeters (Mémoire d'Auschwitz ASBL) : Les Amnésiques (PDF)
  • Les Amnésiques, paru en 2017 aux éditions Flammarion, résulte de la découverte par l’auteure, Géraldine Schwarz, de l'acquisition à bas prix d’une entreprise juive de produits pétroliers par son grand-père paternel Karl Schwarz en août 1938. La génération des grands-parents de l’auteure est celle des Mitläufer (ceux qui « ont marché avec le courant »).

  • Nathalie Peeters (Mémoire d'Auschwitz ASBL) : Une recrudescence de l’antisémitisme en Belgique ? (PDF)
  • En Belgique, Unia observe que le nombre d'incidents antisémites a pratiquement doublé en 2018, passant de 56 en 2017 à 101 en 2018. Ces chiffres s’inscrivent dans une courbe tendant légèrement à la hausse depuis 2008. Certains étalent ostensiblement leurs signes de sympathie avec le régime nazi, et ce en toute impunité.

  • Nathalie Peeters (Mémoire d'Auschwitz ASBL) : On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui (PDF)
  • Depuis quelques années, nous assistons à l’éclosion d’un nouveau phénomène : des centaines d’anonymes se photographient en exécutant le geste dit de la « quenelle » et postent ensuite ces photos sur la Toile. Geste antisystème pour certains, signe de ralliement antisémite pour d’autres, il a été popularisé par « l'humoriste » Dieudonné Mbala Mbala.

  • Sarah Timperman (Mémoire d'Auschwitz ASBL) : « Nous ne commencions à revivre que le soir, quand maman rentrait de l’Arbeit. » Témoignage de Lili Keller-Rosenberg, déportée à Ravensbrück à l’âge de 11 ans (PDF)
  • Lili Keller-Rosenberg a été déportée à l’âge de 11 ans, avec sa maman et ses deux petits frères, au camp de Ravensbrück et ensuite à Bergen-Belsen. Elle nous a confié son témoignage sur les horreurs de la vie concentrationnaire et l’importance que revêt pour elle l’acte de transmettre. C’est avec le développement des discours négationnistes qu’elle a redoublé d’énergie en ce sens, appelant à la vigilance et au refus de toute forme de discrimination. Elle reste infatigable, surtout auprès des jeunes, dans les collèges et lycées du Nord et des Hauts-de-France, consciente qu’elle est l’un des derniers témoins à pouvoir encore le faire.

  • Yannik van Praag (Mémoire d'Auschwitz ASBL) : Négationnisme en ligne : état des lieux (PDF)
  • L’historienne Stéphanie Courouble-Share a récemment obtenu le retrait d’une centaine de titres négationnistes du site Amazon France. Mais n’est-ce pas la partie la plus visible de l’iceberg ? Dans les faits, trouver un texte négationniste sur Internet ne nécessite que quelques « clics ». Nous nous y sommes essayés.

  • Yannik van Praag (Mémoire d'Auschwitz ASBL) : Le populisme est-il un fascisme ? (PDF)
  • Chaque jour qui passe amène son lot de comparaison entre l’émergence du fascisme durant l’entre-deux-guerres et les mouvements nationalistes et xénophobes qui secouent l’Europe aujourd’hui. Ces parallèles sont-ils pertinents ?

 
Nos activités sont soutenues par :logo loterie fr logo_fwb   cocof   logo_bnb_fr       Nous sommes membre du BCH : 

Contact

Fondation Auschwitz – Mémoire d'Auschwitz ASBL
Rue aux Laines, 17 boîte 50 – B-1000 Bruxelles
   +32 (0)2 512 79 98
   +32 (0)2 512 58 84
   info@auschwitz.be
Bureaux ouverts du lundi au vendredi de 9 h 30 à 16 h,
accès de préférence sur rendez-vous.
twfbytin

Devenir membre

Pour devenir membre de l'ASBL Mémoire Auschwitz, participer à ses activités et soutenir ses actions, il suffit de nous contacter et de verser la somme de 40,00 € sur le compte IBAN : BE55 3100 7805 1744 – BIC : BBRUBEBB.
Tout don supérieur à 40 € donnera lieu à une exonération fiscale pour les contribuables belges.

S'abonner

à notre newsletter en français
captcha 
Le site Internet de la Fondation Auschwitz et de l'ASBL Mémoire d’Auschwitz utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
En savoir plus J'accepte l'utilisation des cookies.